Théâtre Dom Roberto
théâtre de marionnettes traditionnel portugais

1/15

Dossier artistique

Marionnettiste: José Gil
Construction de poupées et d'accessoires: José Gil
Couturière: Maria Luísa Gil
Création: Natacha Pereira
Recherche: Sofia Vinagre et José Gil
Production: SAMarionetas - Teatro & Bonecos

Le théâtre Robertos représente certainement l'une des plus anciennes traditions des arts de la scène, non seulement dans ses aspects portugais et européens, mais aussi dans les héros populaires de l'Est. En fait, l'origine de cette forme d'art populaire de représentation remonte dans la tradition européenne à la Commedia dell 'Arte italienne du XVIe siècle et il ne semble pas improbable que les traditions orientales aient eu une influence sur l'évolution de ce type de représentation traditionnel. .
C'est au cours du siècle suivant que la déambulation d'artistes, principalement français et italiens, propose un mélange de ce type de théâtre, son évolution étant étroitement liée aux spécificités culturelles de chaque pays. Dans tous les cas, des traits constants traversent toutes les traditions européennes des héros populaires: le caractère subversif / burlesque des textes et des représentations, l'utilisation d'anches qui émettent des sons aigus (à la fois idéales pour capter l'attention du public et pour améliorer la synchronisation des gestes) / son, si important pour créer une apparence de "vie" dans les petites poupées à gants) et, enfin, l'invincibilité des héros, capables même de vaincre le pire des ennemis - la mort. Cependant, il est intéressant de souligner la particularité de la branche portugaise, puisque tous les personnages impliqués ont une "voix de roseau".
Au Portugal, le héros populaire arrive à nos jours avec le nom de D. Roberto, bien qu'au XVIIIe siècle, il existe plusieurs désignations pour ce théâtre de marionnettes à gants. La prédominance de ce nom est peut-être liée à une comédie de cordel avec une grande répercussion, intitulée "Roberto do Diabo" ou à un entrepreneur de théâtre de marionnettes bien connu, Roberto Xavier de Matos.

Cependant, bien que le théâtre Robertos ait connu un succès remarquable jusque dans les années 60 du 20e siècle, non seulement à travers les pavillons qui abritaient les foires et les pèlerinages, mais aussi sur les plages et les villes, il survit, aujourd'hui, grâce aux témoignages qui nous sont parvenus de manière fragmentaire voire controversée, laissés par les maîtres marionnettistes Domingos Bastos Moura et António Dias et par le propriétaire de l'un des célèbres pavillons (Pavilhão Mexicano), Manuel Rosado. SAMarionetas, ayant eu le privilège d'avoir un contact direct avec Mestre António Dias, l'un des derniers marionnettistes portugais populaires, a recréé, sur la base de son témoignage, deux pièces - «O Barbeiro» et «A Tourada». Plus récemment, et dans le souci de préserver cette forme d'art traditionnelle, la compagnie a récupéré trois autres pièces du répertoire du Théâtre Robertos - «A Rosa e os 3 Namorados», «O Castelo dos Fantasmas» et «O Saloio de Alcobaça»

L'intention n'est donc pas de laisser le théâtre de Robertos disparaître en tant qu'héritage culturel portugais.

Fiche technique

Technique: Marionnettes à gants
Hauteur: 2,50 m / Largeur: 2 m / Profondeur: 2 m
Montage: 15 minutes / Démontage: 10 minutes
Plus de 4 ans

Programme * 1
« Le Barbier » + « Corrida »
Durée du spectacle: env. 20 minutes

 

Programme * 2
"Le Château des Fantômes" + "Le Barbier" + "La Corrida"
Durée du spectacle: env. 25/30 minutes
.
chaque session est généralement composée de deux histoires qui peuvent être combinées
parmi les 5 disponibles dans le répertoire. Ne dépassant jamais un maximum de 3 histoires par session
(il y a de petits écarts entre les représentations)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Synopsis des histoires

Le barbier diabolique

Don Roberto, notre héros, le jour de son mariage, cherche un coiffeur pour défaire sa barbe et ses cheveux. Une fois le service terminé, Dom Roberto n'a pas voulu payer car il pensait que c'était trop cher. Il a un gros désaccord avec le Barbier. Père arrive pour résoudre le problème. La police essaie toujours de commander dans la rue. Le diable apparaît qui veut l'emmener avec lui et enfin la mort. Dom Roberto finit par gagner sa propre mort.

Le château des fantômes

La princesse est piégée dans le château et elle est pleine de fantômes. Un crocodile qui essaie toujours de tout manger. Un géant qui garde la princesse piégée. Don Roberto, en passant près du château, voit la princesse prise au piège et elle lui promet: s'il libérera sa maison avec lui. En entendant une telle promesse, Dom Roberto tentera de gagner tout et tout le monde pour épouser la belle princesse.

La corrida

Le torero tentera de faire la corrida du taureau, mais il ne semble pas comprendre ce qu'il veut. Après plusieurs tentatives, le torero réussit à faire quelque chose à propos du Taurus, qui n'était après tout rien de stupide. Ensuite, les Forcados semblent danser le fandango se préparant à faire la capture célèbre et risquée des gars avec le Taurus.

Rosa et les trois petits amis

Rosa a trois petits amis, le cordonnier, l'orfèvre et le brésilien. Tout le monde vous promet beaucoup d'or et d'argent. Un jour, quand les patrons sont partis, ils ont quitté la maison sous la garde de Rosa et elle a eu la vue de ses petits amis. Peur d'être prise, Rosa cache ses petits amis autour de la maison. Lorsque les patrons sont arrivés, ils ont entendu du bruit et ont pensé qu'il y avait des voleurs à la maison. La police apparaît et c'est la confusion installée.

Le Saloio de Alcobaça

Saloio se rend en ville pour essayer de vendre des fruits et légumes et dit qu'il vient d'Alcobertas, mais il ne peut rien vendre. Tout le monde se moque de lui. Maria Varina, qui vendait du poisson, le remarque et l'aide. Rui Valente, jaloux, le met au défi de se battre avec un bâton. Les frères João et zé Porradas pensaient qu'il était riche et essayaient de garder l'argent. Mais à la fin, Saloio se trouvait être d'Alcobaça chez Maria Varina.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Le Barbier" et "La Corrida"

"Le château des fantômes"

Pour voir le spectacle complet demandez le mot de passe par email

tous les contenus sont protégés par le droit d'auteur - samarionetas © 1997

... page constamment mise à jour ...